Lac

 

Bon, on y est. Attachez vos ceintures. Respirez profondément par le ventre. Soufflez. Je vous emmène pour un p'tit voyage... Au pays du divorce ! Bon, ça vous tente ? Laissez-vous faire, vous verrez, c'est indolore...

OK, j'avoue. Ce blog, c'est pour moi que je le fais. Parce que je sais pertinemment que si je n'en parle pas, je vais continuer à m'engluer dans mes angoisses, mes insomnies, mes pertes de poids fulgurantes... J'ai perdu 5 kg en même pas deux mois... Le divorce, ça vaut tous les régimes miracle, les filles, moi, je vous le dis !

C'est bête, parce que j'étais déjà "maigre" selon mon IMC (je balance mon premier gros mot !)... Je suis à présent dans la catégorie "anorexique sur le retour", "famélique affamée d'amour", "rachitique du couple cabossée" ?

Bref, j'ai perdu du poids, mais pas le poids des mots. Les mots m'ont toujours accompagnée, eux sont fidèles, noircis en hâte dans mes petits carnets secrets, ou sur mon vieux blog moribond depuis des années... C'est bête, parce que j'ai tout oublié de ma vie de blogueuse, pi moi et l'informatique, ça fait une belle tribu ! Je ne sais même plus vous mettre une jolie bannière étoilée bien girly... Mais je réapprendrai, à tout âge, on peut progresser. Peut mieux faire... Faudra revenir, hein, pour voir mes progrès ?

Et me laisser des petits mots, aussi, c'est important. Parce que mes petits carnets que personne ne lit ne sont pas interactifs, eux. Ce blog, oui, je l'espère, pour moi et pour vous. Je suis persuadée qu'à deux, on est plus fort.

J'ai demandé le divorce à mon mari début août. Comme un cadeau. Après 20 ans de vie commune et 17 ans de mariage... J'ai 45 ans et demi (c'est important, ces petits mois ?!) et deux enfants de presque 12 ans et 16 ans. ce sont de superbes garçons dont je vous parlerai forcément, dans un divorce on n'est pas seulement deux, sinon ça serait plus simple...

Mon mari et moi c'est une belle histoire d'amour au départ et un divorce à l'arrivée. Entre les deux, de l'eau a coulé, j'ai aussi perdu les eaux deux fois (j'en parlerai aussi, de mes grossesses, de mes bébés, mes allaitements, mes joies de maman...), il y a eu des fontaines, des lacs, des cascades, du sang et des larmes qui ont coulé, et quelques dégâts des eaux... Si vous êtes sages, je vous raconterai peut-être mes fantasmes les plus secrets à propos des plombiers... Heu... On a le droit ou pas ?

Restons concentrés voulez-vous, je m'égare, hein ?!

 

                                  halloween 005

 Précisons aussi que je suis une sorcière. Une fée. Comme toutes les femmes. On devrait toutes se tresser des couronnes de fleurs des champs et se féliciter de survivre dans un monde masculin. Tellement masculin. J'ai oublié de vous le dire, peut-être, mais je suis féministe dans l'âme depuis toujours. Et végétarienne, aussi, ça fait beaucoup pour une seule femme, non ? Certains se disent déjà "ouais, il a bien fait, le mari, de se barrer"... et non, pas du tout, c'est moi qui suis à l'origine de la demande.

Même pas peur ! Enfin si, morte de trouille, carrément. Les hommes sont-ils trop lâches pour que cela soit le plus souvent les femmes qui fassent la demande de divorce ? Les hommes attendent. Peur de se retrouver tout seuls. Sauf en cas de départ avec une jeunette de 20 ans, sans enfants, sans passé à trimbaler, sans vergetures post-grossesse...

Je vous laisse pour le moment, ma vie de femme idéale reprend son cours : je vais préparer le déjeuner, vaquer dans la buanderie (en fantasmant sur mon plombier ?!), caresser les enfants et parler au chat... Ou le contraire, plutôt.

Je reviens vers vous dès que possible, j'ai beaucoup à dire, notamment à propos de Tori Amos et de mes noces de Roses (17 ans à fêter seule avec mes kleenex, que du bonheur ....)

Comment on termine un billet de blog ? Cordialement ? Trop pro, trop froid. Amitiés ? Bizarre, ça de se dire ça toute seule. Bisous ? Oui, je vais opter pour bisous, ceux qui n'en veulent pas, de mes bisous, peuvent toujours les transmettre à leur plombier...