MRI_horizontal_image_of_a_normal_brain-SPL (source science photo)

La Reine Victoria (son règne dura de 1837 à 1901) et son mari le Prince Albert ont imposé un code moral très répressif envers la sexualité. L'homosexualité féminine était niée et l'homosexualité masculine était châtiée.

"La réussite sociale d'un homme, était basée sur la docilité de sa femme et l'on présumait que celle-ci n'avait pas de besoins sexuels propres." Dans certains livres de l'époque on suggérait même qu' "un bon mari ne devait pas exiger de sa femme qu'elle fasse l'amour plus d'une fois tous les 6 mois" (!!)... On disait aux femmes de "s'allonger, fermer les yeux et penser à l'Angleterre"...

(source : Pourquoi les hommes veulent du sexe et les femmes de l'amour de Allan et Barbara Pease)

Le puritanisme victorien expliquerait que les gens aient tant de problèmes avec la sexualité en Grande-Bretagne, si on compare aux pays scandinaves, par exemple.

P'tite blague : "Comment un anglais sait-il que sa femme est morte ?

La fréquence des rapports sexuels n'a pas changé mais la vaisselle s'empile dans la cuisine !"

Il paraît que ça peut aussi s'appliquer aussi à certaines femmes en France. Mais rappelons-nous qu'on est 2, pour ça, arrêtons de tout mettre sur le dos des femmes en matière de baisse de libido.

Pour certains auteurs, l'amour, c'est uniquement un ensemble de réactions chimiques à l'oeuvre dans le cerveau. L'amour est déclenché par la combinaison de neurotransmetteurs et d'hormones (dopamine, ocytocine, norépinéphrine, testostérone et œstrogènes). Ces scientifiques sont forts pour casser le romantisme, mais les faits sont les faits. Sciences versus illusions.

Andreas Bartels et Semir Zeki, deux chercheurs de l'University College de Londres, ont publié en 2002 une étude sur des hommes et des femmes qui venaient d'engager une relation amoureuse. Ils ont révélé que les images IRM du cerveau des amoureux étaient très semblables à celles de consommateurs de cocaïne.

Amoureux ou défoncés à la coke, les sensations éprouvées sont à peu près les mêmes !

L'amour est un coktail de drogues du bonheur. La dopamine, notamment, est appelée "hormone du bonheur".

On est toxico quand on est amoureux, accro à l'être aimé... On "tombe en amour" comme on "tombe dans la drogue". On ne peut plus se passer de l'autre, on est en manque quand on doit attendre 15 jours pour le voir. 

Calogero - Avant toi (version films)

 

"Avant toi c'était quoi... Sinon un préambule
Un long chemin de croix...Puis tout bascule
Avant toi c'était rien... Ou si peu que mon corps
Avant toi se souvient... De s'être senti mort"

Le petit jeu du jour : citer au moins 3 films apparaissant dans cette vidéo !!

L'amour est quand même la thématique première des auteurs-compositeurs...

Calogero fait partie des auteurs-compositeurs de talent, il écrit souvent des chansons qui correspondent à nos états d'âme ou ceux de la société (En apesanteur... Avant toi... Conduire en Angleterre (chanson pour les gauchers)... Drôle d'animal... J'ai le droit aussi... etc)

 

PS : je prendrais bien un rail de dopamine moi !!