DSCN1242

On retourne du côté des fantasmes, je sais que ça vous plaît bien... Pas la peine de nier, c'est toujours là qu'il y a le plus de vues...

Aujourd'hui, on va se faire le scénario du fantasme classé 5 sur 10.

Imaginons une jeune femme, une longue cascade de cheveux roux, des jambes interminables, une taille marquée et un joli sourire. Elle marche à grandes enjambées et ses talons claquent sur les pavés de la ville.

La jeune femme est habillée d'une petite jupe un peu évasée, au-dessus des genoux, qui virevolte légèrement lorsqu'elle marche. Un petit top léger laisse apparaître la peau laiteuse de ses bras ronds. 

Imaginons la scène au printemps, ce sera plus sympa qu'en automne où les filles se rhabillent et retrouvent collants, chaussettes, bottes, gros pulls, manteaux...

                    defile-jupes-choisir  (photo Avantages)

La jeune fille présente donc une image acceptable aux autres, elle est d'apparence normale. Bon, si vous la préférez brune ou blonde, transformez l'image mentale que j'ai mise en place.

Une image acceptable, donc. Mais elle est nue sous ses vêtements, sans sous-vêtements. Elle est donc dans une douce transgression : un léger coup de vent pourrait la surprendre... Mais surtout, elle se rend "accessible" sexuellement...

Cela a l'avantage d'éviter de remettre sa culotte à l'envers après des ébats fougueux (oui, cela arrive aux Princesses Dagobert)... et puis c'est un petit fantasme peu coûteux.

La personne respectable et digne que nous sommes habituellement s'offre ainsi un espace de liberté en forme d'exutoire, une liberté cachée sous sa jupe... Une transgression des normes imposées par la bienséance habituelle...

Laquelle d'entre nous ne l'a jamais tenté ? En compagnie d'un amoureux aux yeux qui pétillent. Il rêve de glisser sa main sous la jupe, mais se retient dans la rue... La montée du désir étant d'autant plus forte que le trajet est long jusqu'à l'appartement...

Ou sur le chemin du retour, après une scène d'amour torride. Avant de se dire un dernier adieu et de reprendre chacun sa route vers la vraie vie... Un autre éclat dans les yeux, un goût de désir et d'interdit. Sans la tristesse des regrets... Une parenthèse enchantée. Cette nuit pour toute une vie. On en gardera seulement le doux souvenir. Je n'oublierai pas celui de ton souffle dans mon cou, tes baisers sur mes lèvres, tes murmures dans mes cheveux...

Cette jolie scène ne remettra rien en cause. Chacun son chemin, chacun son destin. Sans savoir vraiment qui tu es, ni d'où tu viens. Sans savoir vraiment qui je suis, ni où je vais. Comme un accord secret, une jolie trève, un passage secret vers une âme volage... Une mise sur pause provisoire.

                            Oui, le fantasme est une porte de sortie vers le rêve...