"Le meilleur moyen de ne pas avancer est de suivre une idée fixe."

                                                                   Jacques Prévert 

 

Dernière idée fixe de mon futur ex-mari : cette idée insidieuse - et scandaleuse - que je puisse le remplacer.

Dans un divorce, chacun reprend sa route, ciao, bye bye, l'un vers le Sud, l'autre vers le Nord... Sans avoir à faire un rapport en double exemplaire de sa nouvelle vie à l'autre. Enfin, pour moi, c'est ça, un divorce. Même si l'on n'est pas encore passé devant le juge.

Au début, X m'avait dit qu'il souhaitait "me voir heureuse, que je méritais de rencontrer quelqu'un, et bla bla bla"... Joli discours auquel je n'ai pas cru une seconde. Comment ça, je ne fais pas confiance ?

Bien m'en a pris. La méfiance a du bon.

J'ai appris par ma mère que X avait demandé à mon fils aîné si j'avais quelqu'un, s'il savait quelque chose... Ma mère était embêtée mais a choisi de ne pas garder ça pour elle, et je l'ai remerciée. J'ai rassuré mon fils sur le fait qu'il avait bien fait de se confier et que je ne lui en voulais pas du tout mais qu'en revanche, j'estimais que son père avait fait un truc moche, là.

Nos échanges avec X ont été chaleureux, posés et réjouissants ! Je lui ai suggéré avec ma délicatesse légendaire de demander à son psy (oui, il s'est enfin trouvé un confident...) si c'était "bien normal, à 50 ans, d'interroger son fils pour savoir si sa femme avait repris une vie sexuelle"... Je lui ai demandé de se poser deux questions : "est-ce normal de demander à son fils d'éponger ses angoisses ?" et "est-ce bien de mêler des enfants à des histoires d'adultes ?"

Je lui ai rappelé que nous étions tous les 2 libres et que je n'avais aucun compte à rendre sur ma vie sexuelle, amicale ou ma vie amoureuse.

Le tout par sms, sinon je lui aurais volontiers brisé les tympans...

Il a reconnu avoir été "maladroit". Je n'aurais pas appelé cela de la maladresse mais de la c...rie pure !

J'espère qu'un jour il retrouvera quelqu'un capable de le supporter, comme ça il m'oubliera un peu. Mais le doute est là, je me demande ce qu'il fait lorsqu'il vient les week-ends, s'il a fouillé dans mes affaires, s'il a ouvert ma boîte mail (dommage, je n'ai pas réussi à changer le mot de passe !) ou s'il a regardé mes nouvelles culottes sexys ! Lol !

J'ai hâte qu'il puisse accueillir les enfants chez lui au lieu de venir ici et que moi je doive partir (il est loin, le 5 février ?!). La vie de bohème, le sac de voyage jamais défait, c'est rigolo au début, mais au bout d'un moment, ça gave...

 

        Sac

 

Je plaisante beaucoup à propos de mon divorce, préférant rire de la banalité d'un divorce de nos jours, mais ça me fait du bien de me défouler virtuellement sur Voyage à divorce land...

Cela me permet d'avancer, moi, sans idée fixe... allez, reprenons la route ! On avance ! Ciao ! Adios ! Bye Bye !