Depuis que j'ai pris la décision de divorcer, je ne me considère plus comme une femme mariée, mon alliance a été rangée fin juin dans une boîte au fond d'un placard, j'hésite entre l'enterrer en forêt ou la jeter dans un lac cet été...

Mais c'est aujourd'hui le Jour J !

Le passé, c'est le passé. Je suis là comme je l'ai rêvé. Libre, enfin. Je peux sortir de ma grotte.

 

Grotte

 

 

Le divorce par consentement mutuel a été prononcé à 11h30.

On a réussi, après quelques péripéties que vous avez suivies (ou pas), à rester dans un accord à l'amiable. Soulagement. Chacun peut continuer sa route, seul... en gardant quand même un certain lien, enfin deux liens, de 12 et 16 ans...

Tout s'est bien passé, à la vitesse de Buzz l'éclair ("vers l'infini et l'au-delà")... 2 mn avec moi, 2 mn avec X, 1 mn avec nous deux et l'avocate.

Merci, Madame la Juge !

 

J'aurais bien sauté et dansé en chantant à tue-tête, mais la décence m'a retenue... J'aurais pu chanter "I'm happy !" ou "Libérée, délivrée !"

 

La Reine des Neiges - Libérée, délivrée

                                C'était la pause "girly" !

 

Me voilà délivrée, divorcée.

Me voilà légalement prête à renaître et à vivre en accord avec moi-même, officiellement libérée.

Me voilà redevenue Pascale B. PB. PBLVV... Plus Belle La Vraie Vie...

Mon nom de jeune fille réapparaît petit à petit un peu partout. Grande fierté ! J'ai longtemps gardé les deux, mais mon nom de femme mariée avait progressivement pris toute la place, comme un symbole...

Il me faut reprendre toute la place et renaître dans une nouvelle vie à réinventer.

  

Merci à toutes celles et tous ceux qui m'ont soutenue, conseillée, encouragée, guidée et épaulée.

(Merci aussi quand même à ceux qui ne m'ont pas soutenue, encouragée, épaulée, m'obligeant à déployer des trésors de combativité)

Merci de votre présence visible ou invisible. Merci de certains petits mots comme "Une sorcière végé qui se sent féministe... Merci d'exister." ou "C'est bon de voir qu'il existe encore des femmes comme toi !" ou même "Change rien..."

Ce soir, je débouche virtuellement le champagne avec vous, avant de faire pétiller mes yeux ce week-end !

Je trinquerai à la Liberté et à la Vie.

 

On pourrait croire que ce blog n'a plus lieu d'être, puisque c'est la fin du voyage à divorce land. Mais je ne vais pas vous abandonner, vous me manqueriez... et j'ai la faiblesse de croire que je vous manquerais aussi...

Je vais pouvoir vous raconter ma nouvelle vie qui a déjà bien commencé, soyons honnêtes ! Mais là, je peux vous dire qu'on ne va plus me brider, parce que des ailes ont poussé dans mon dos...

J'ai rendez-vous avec ma Vie.