Je continue sur le thème de la famille recomposée (comment ça, mon divorce n'a eu lieu qu'hier ?!)...

"La famille recomposée lance le défi de faire cohabiter des personnes qui, hormis les adultes, ne se sont pas choisies et qui partent avec un a priori négatif ou en tout cas assez circonspect les unes envers les autres..."

Le Dr Christophe Fauré, psychiatre et auteur de "Comment t'aimer, toi et tes enfants ? Le défi de la famille recomposée" en voit passer, des personnes en souffrance de recomposition. Il donne quelques atouts pour rester maître du jeu - dangereux - de la recomplication familiale.

 

      Breze

 

1/ L'alliance parentale.

Les enfants doivent sentir que la priorité sera toujours donnée au couple, qu'ils n'arriveront pas à déstabiliser la relation des adultes amoureux.

La psychanalyste Catherine Audibert l'exprime clairement : "il est nécessaire de créer un mariage autour duquel les enfants s'organisent plutôt que de créér un mariage qui s'organise autour des enfants."

Il faut fixer des règles claires et impliquer les enfants. C'est par exemple, l'interdiction d'entrer dans la chambre de qui que ce soit sans frapper et attendre que l'autre dise "oui !" Basique, comme conseil, certes...

 

2/ Les proches

Aux premiers temps des rencontres avec les proches, la famille, les amis, il est inévitable de se sentir jaugé, observé, jugé et c'est stressant !

Il ne faut pas aller trop vite ! Rien ne presse. 

Il est bon de consolider sa relation avec son amoureux avant d'entrer dans l'arène du cercle formé par les proches de l'autre. Certains deviendront des alliés, d'autres des lanceurs d'huile sur le feu...

 

3/ Les clés de la réussite

Le succès de la famille recomposée - même si chaque couple est unique - tient, d'après le Dr Christophe Fauré, à deux éléments, il a constaté que ceux qui réussissent ont ces points communs : le couple d'amoureux a présenté "un front uni face aux enfants" et a toujours donné la priorité à son couple !

"Faire front uni, cela implique que l'on décide de fonctionner comme une équipe soudée face aux enfants ou toute autre personne susceptible d'influencer la famille."

Il est important de transmettre aux enfants un message non négociable : "Nous sommes un couple, c'est ainsi, que cela vous plaise ou non."

Cela offre un cadre solide, source de stabilité pour les enfants.

"Ainsi, cette petite fille de 6 ans qui tient absolument à se mettre entre son père et sa belle-mère quand ils marchent dans la rue.... Il y a certainement de la jalousie et de la tentative de toute-puissance de la part de cette petite fille mais elle exprime aussi sa peur de perdre l'amour de son père, sa place auprès de lui. Elle s'efforce de reprendre sa place en s'interposant brutalement entre son père et sa compagne. C'est le rôle du père de rassurer cette petite fille, mais aussi de la recadrer si besoin est." (Christophe Fauré)

Faire bloc, cela veut dire offrir un soutien inconditionnel à l'autre, quitte à moduler et se mettre d'accord, en discutant, mais pas devant les enfants.

Il faut s'encourager et être dans l'empathie envers l'autre à propos des difficultés causées par les enfants et des efforts déployés...

 

Bon, un plombier végé sans enfants, sans passé à trimballer... c'est envisageable, ça ?!

... à suivre...