On en entend parler sans arrêt, du bonheur... Comme une injonction... Il faut être heureux ! Soyez heureux ! Que faire pour réussir à être heureux ?!

Même les chanteurs nous le rabâchent : "Il est où le bonheur, il est où ?", "Mon bonheur, c'est toi...", "C'est quand le bonheur ?", "Tout le bonheur du monde"...

Et si on essayait d'arrêter de se focaliser sur le but et de profiter de l'instant présent ?

La plupart des études montrent que le sentiment d'être heureux correspond à la répétition de petits moments agréables, de bouffées de petits bonheurs, plus que de grands moments de joie.

C'est un moment passé avec un proche, une balade en forêt, une lecture enrichissante, une longue marche dans la campagne, une musique qui nous fait frissonner... Si nous arrivons à prendre conscience de chacun de ces instants au lieu de les traverser l'esprit vagabondant dans nos pensées, nous transcendons notre bien-être en bonheur.

 

Auvergne

                             (Vallée de Chaudefour, en Auvergne)

 

Le bonheur est lié au tragique, nous savons que nous sommes des mortels en puissance. Nous savons que demain tout peut s'arrêter.

"Vivons heureux en attendant la mort"

                          Pierre Desproges.

Concentrons-nous un peu sur ce qui va, dans nos vies, au lieu de nous concentrer sur la boue qui nous aveugle et nous empêche de respirer. Oui, c'est avant tout pour moi que j'écris ça.

"Les états d'âmes du bonheur facilitent le sentiment de cohérence personnelle, et aident à percevoir le sens de sa vie, sa signification globale, au-delà des obstacles du chemin. Grâce à eux, on est capable de voir la forêt dans son ensemble plus que les arbres isolément. Et on est capable d'entendre la forêt qui pousse, et pas seulement l'arbre qui tombe."

                                                                Christophe André, psychiatre.

 

Et oui, ça m'arrive d'avoir envie d'écouter la forêt qui pousse, moi aussi...