Arc-en-ciel

 

Suivre sa voie, c'est suivre sa voix.

Pendant mes années d'école primaire, j'étais tétanisée à l'idée de réciter une poésie devant la classe. Pendant mes années de collège, sur mes bulletins, on pouvait lire des trucs du style : "Pascale est une élève brillante, mais j'aimerais entendre le son de sa voix !", "élève qui gagnerait à s'exprimer davantage", etc... Pendant mes années de lycée, j'ai commencé à l'ouvrir... révoltée... J'ai ensuite fait du théâtre pour gagner en assurance, et à présent, on me reproche souvent de trop m'exprimer !

Comme beaucoup de gens, je ne t'aime pas, ma voix.

Tu dérailles. Je n'ose chanter que seule. Il paraît que tu n'es pas désagréable. Je me demande si ceux qui m'ont dit ça étaient objectifs...

Je crois que quand on chante, cela fait vibrer notre architecture intérieure. Toi, ma voix, tu reflètes mon état physique et mental. C'est sans doute pour ça que tu es si moche. Tu es emprisonnée dans le carcan de mes blocages intérieurs.

J'aurais aimé savoir chanter, faire vibrer l'âme des gens, les faire frissonner... Je suis capable d'être émue aux larmes en écoutant une chanson. La voix des autres.

Par exemple, voilà ce qui peut me faire vibrer jusqu'au plus profond de mon être... Je reconnais que je ne suis pas objective, mais l'italien, c'est quand même la plus belle langue au monde...

(Lara Fabian & Laura Pausini) La Solitudine

 

 

J'ai su donner de l'émotion par toi, ma voix, en parlant ou en criant, sur une scène de théâtre. C'était fort. Ma voie, tu étais là. Ma voix.

Je t'ai souvent éteint, ma voix, via l'extinction de voix. La voix cassée comme l'âme. Il m'est même arrivé de devoir rester silencieuse. Avec un petit carnet. Surprenant. Reposant et horripilant à la fois.

Le chant est utilisé dans la rééducation, notamment dans le cas de malades d'Alzheimer. "On récupère la mémoire par l'émotion que déclenche une chanson", explique Jean-Marie Leau, fondateur de la chorale Les voisins du dessus. Il rappelle que les premiers chants étaient à l'origine des psalmodies, des incantations pour guérir les malades.

Ma voix, même si tu dérailles ou si tu me cries dans les oreilles, je t'aime quand même. Ne me laisse pas tomber. J'ai besoin de pouvoir m'exprimer avec toi, aussi... Je veux avoir voix au chapitre et pouvoir donner de la voix... des larmes dans la voix... ou des sourires...

 

Un final en musique, en forme de clin d'œil :

La Rue Ketanou - Tu parles Trop - YouTube