Un article pour répondre à M. qui m'a contactée en privé pour me parler de la solitude qu'on peut ressentir dans une relation amoureuse... Oui, on peut se sentir seul à deux... c'est paradoxal mais c'est vrai.

Je vais vous raconter une petite histoire, joyeuse comme je les aime...

 

Non pas compte à rebours, mais conte à rebours...

 

Conte

 

Il était une fois une jeune femme qui était née aveugle. Elle-même ne s'aimait pas beaucoup, elle se pensait laide et inutile en raison de sa cécité. Elle haïssait tout le monde, sauf un seul être. Un être bon et doux, tellement amoureux. Il faisait tout pour elle. Le plus beau, c'est qu'il était devenu ses yeux absents. Il lui décrivait le monde. Pour elle, il inventait des couleurs, des reflets et des lumières. La beauté de la vie, c'est par ses yeux à lui qu'elle la vivait...

Mais elle demeurait triste et sombre. Elle aurait tant voulu voir le monde. Elle en exprima le souhait par cette phrase : "si je pouvais voir la beauté du monde, je serais la plus heureuse des femmes sur terre et je t'épouserais !"

Elle répétait cette phrase chaque jour, comme une litanie, comme un refrain entêtant.

Un jour, elle se retrouva à l'hôpital, pour une greffe des yeux. Un don inespéré. Elle resta des mois sous d'épais bandages. Elle pensait que son cœur allait éclater de joie lorsqu'enfin on les lui retirerait...

Elle put enfin voir tout ce qui l'entourait, les arbres, le soleil, les fleurs, le chat qui dormait... et surtout son bien-aimé. Le jeune homme lui dit alors : "Maintenant que tu peux voir la beauté du monde, veux-tu devenir ma femme ?"

La jeune femme vit alors que le jeune homme était aveugle. Ses yeux sans vie la choquèrent, elle le trouva horrible et se dit que jamais elle ne pourrait passer sa vie à regarder cet homme affreux. Elle articula péniblement "Oh mon dieu, non !"

Le jeune homme sentit son cœur exploser en mille éclats de verre. Tranchants comme des lames.  Il partit très vite, pour ne pas laisser couler ses larmes. Un aveugle, ça pleure aussi.

La jeune femme commença sa nouvelle vie de voyante, s'émerveillant de tout et remerciant le ciel de lui avoir accordé la vue.

Elle reçut, des mois plus tard, une lettre de son ancien amoureux. Une lettre si courte qu'elle tenait en une phrase : "Prends bien soin de tes yeux, ma belle, parce qu'avant de devenir les tiens, c'était mes yeux..."

 

Noir