Mois chargé pour commencer cette année.

2018 a été mouvementée aussi, avec l'entrée en formation et l'achat d'une maison à retaper.

Mais 2019 est une année faste !

 

Grotte

 

1/ Le cancer, c'est pas pour maintenant !

Après 9 mois (symboliques) d'attente, je viens enfin d'apprendre que ce virus au nom si joli - le papillomavirus - ne m'a pas donné de cellules cancéreuses. Plusieurs frottis, une biopsie, et surtout, surtout... Beaucoup d'angoisse à attendre ces résultats...

Ouf... Une bagarre de moins à mener cette année. Penser à remercier les églises où j'ai tenté de "prier" (on fait comment, déjà ?!)

 

2/ L'explosion de mon couple.

Déjà 4 fois que mon amoureux me quitte, me laissant - et nous laissant - ravagés de chagrin... Pour revenir ensuite, incapable d'assumer cette décision.

Ouf... Penser à remercier le ciel, la terre, les arbres et les cailloux

Mais les non-dits se sont accumulés, l'épée de Damoclès est de plus en plus lourde à porter - partira / partira pas ? - et la situation est explosive. Les gilets jaunes, à côté, c'est des bisounours.

Le point principal de tension, c'est une petite fille de 7 ans qui aurait besoin de retourner voir un psy.

Devant l'ampleur de la catastrophe, j'ai suggéré à mon compagnon de prendre un appartement avec sa fille, tandis qu'il cherchait dans sa tête une solution de ce type, il dit ne plus m'aimer mais n'arrive pas à me quitter - ce qui est clair comme du jus de lentilles, vous l'avouerez...

Ma solution a donc été acceptée.

Se quitter pour mieux se retrouver... Le week-end de temps en temps ? Penser à retourner dans des églises

Ou faire semblant de ne pas me quitter pour mieux achever l'histoire ensuite ? Oui, penser à trouver un moment pour y aller

 

Vendredi, il est parti en "week-end". Samedi il m'a annoncé au téléphone qu'il ne voulait pas revenir. Il a enfin accepté de m'écouter après m'avoir laissé 15h sans nouvelles - penser à racheter des mouchoirs en papier - dimanche soir il est revenu. Lundi il a visité avec sa fille, dans la même ville pour ne pas la changer d'école. Ajourd'hui il cartonne et accomplit ses démarches. Demain il déménage ! Penser à se remettre à la sophrologie

La précipitation, sans même pouvoir se parler, m'a fait m'effondrer et mon médecin m'a prescrit un arrêt de travail de 3 jours et une aide légère à base d'anxyolitiques... J'ai refusé qu'elle m'arrête plus longtemps.

 

3/ Mon projet professionnel

Je retourne donc demain à l'EHPAD où je commence mes ateliers d'écriture. 2 jours seulement. Je vais proposer une activité acrostiche pour commencer. J'espère qu'ils vont accrocher à mes acrostiches et j'espère surtout que je vais réussir à arrêter de pleurer. Déjà 6 jours et mes yeux sont un mix de lapin mixomatosé et de vache à l'abattoir. Je ne suis pas là pour plomber le moral des personnes âgées. Et hors de question de craquer devant mes collègues de boulot.

Pensez à moi pour m'insuffler de la force, je vais en avoir besoin pendant que l'homme de ma vie déménage avec ses parents...

Lundi, je retourne en cours et là, mes collègues de formation seront là pour me soutenir. Certaines deviennent des amies, enfin des brouillons d'amies, ce n'est encore bien dessiné, mais j'ai compris qu'elles seraient là.

Mes mémoires professionnels avancent, rapidement mais sûrement. L'un d'eux est terminé, la soutenance aura lieu en mars. Le second en est à la première partie. Quant aux autres, on attend un peu. Cela fait des jours que je n'arrive ni à me concentrer ni à sortir de ma grotte. Penser à réussir quand même ma formation

 

Pomme - Sans toi

 

PS : les commentaires désagréables ne seront pas publiés, pensez-y avant de poster... Merci.