Bon, ça fait longtemps que je n'ai pas posté un article avec le mot "sexe" dedans...

Si vous tombez par hasard sur cet article, allez directement à La rue de la Paix sans passer par la case départ si vos yeux piquent à l'idée d'évoquer des éléments intimes...

 

X

 

Reprenons.

Oui, ça fait longtemps. Pas parce que je m'en désintéresse, hein, rassurez-vous.

Je me pose aujourd'hui une question existentielle : peut-on "faire l'amour" sans amour ?

Le terme est peut-être mal choisi : peut-on réussir - si on est un homme - à faire semblant ? Enfin, réussir à ... en n'éprouvant qu'une vague affection pour le/la partenaire ?

Parce que si pour une femme, c'est assez facile... qu'en est-il chez un homme ?

Peut-on croire un homme qui dit ne plus aimer ni désirer mais qui fait quand même encore l'amour "pour faire plaisir" ? C'est possible, à votre avis, ou pas ?

J'aimerais avoir vos avis - éclairés - sur cette épineuse question !

(oui, je sais, ça change des articles sur l'EHPAD... quoi qu'il s'en passe, aussi, derrière les murs...)