J'ai assez pleuré sur ce qui n'est plus et a sans doute été un vaste mirage. Alors avant tout, tournons la page. Même si une de mes copines - incorrigible romantique, peut-être - le dit : "dans la vie, seule la mort est irréversible" (oui, on devient philosophe, à bosser en EHPAD !)

      Aucun regret ne vaut la peine qu'on le traîne pendant le reste de sa vie. Ce n'est qu'une blessure de plus pour renforcer mon armure.

     J'y ai cru et il a dû y croire aussi, un jour lointain.

     J'ai cru... cifié notre Histoire en écoutant Tori Amos... Cette chanson m'a accompagnée déjà plusieurs fois, elle était là il y a 3 ans. Les paroles résonnent encore...

Tori Amos Crucify live

 

      Bon, reprenons le fil de mes réflexions sur la vie, l'amour et les relations humaines... Ce dernier point étant le plus difficile à explorer, mais le plus passionnant aussi.

 

                                         ~~~~~~~~~~~~~

 

                                          TPB : Tout Pour Briller

                   ... ou l'art de repartir du bon pied avec des chaussures en soldes...

                              (grande promo sur les trucs de filles qui se reboostent...)

 

                 TPB

                    Refermons vite la parenthèse "girly"... c'est pas le style, ici !

                                         ~~~~~~~~~~~~~

 

                          TPB : Troubles de la Personnalité Borderline.

     Lecture attentive du "Manuel du borderline" de M. Desseilles, B. Grosjean et N. Perroud (2014). Attention, il s'agit d'un état limite, aux portes de la psychose. Mais on peut, parfois, se retrouver un peu dans certaines caractéristiques.

     Celui-que-j'appelais-mon-amoureux a fait ressortir certains de mes démons, calmés pendant 17 ans par une vie maritale placide et sans intensité amoureuse. Je travaille activement à l'enterrement de ces vieux compagnons de route démoniaques.

         (Je devrais lancer la mode de l'enterrement de vie d'amoureuse !)

                   Ne nous éloignons pas du sujet.

   

TPB : ne pas confondre avec le BTP...

(Ah, les mecs musclés en orange fluo... Vivement le retour des fantasmes !)

 

     Alors, c'est qui, ces individus étiquetés TPB ?

     En général, on retrouve chez eux différentes caractéristiques, qui sont, chez les patients borderlines, des symptômes.

     1/La peur panique de l'abandon et son effet pervers :

     "J'ai 31 ans et j'en suis à ma dixième relation amoureuse. Je suis avec Marc et notre relation est extrêmement tendue. J'ai sans cesse l'impression qu'il va me larguer. [...] Du coup je suis hyperfusionnelle et ça se retourne contre moi, car lui ne comprend pas que je sois si "collante". Je sais que ce n'est pas approprié et j'ai vraiment l'impression que je fais tout pour que la relation se casse au finish. Je me demande si je ne le provoque pas." Sophie.

     La patience et la bienveillance sont de mise, quand on est avec une personne à TPB. Et pour peu que le partenaire ne soit pas du style à rassurer, la situation peut vite devenir invivable. Certains borderlines vont tenter de conjurer ce qu'ils pressentent avec angoisse et détresse (l'abandon réel ou imaginaire) en prenant l'initiative de la séparation, soit en rompant, soit en ayant des comportements tellement insupportables que l'autre ne pourra que les abandonner.

 

     2/ Une dérégulation émotionnelle et interpersonnelle :

     "Montagnes russes... Jalousie, colère, méfiance... Hypersensibilité... réactions incompréhensibles... écorché vive... Dès lors que j'ai choisi de faire confiance et d'investir quelqu'un affectivement, l'attachement devient vite massif avec le besoin d'un accord constant et une dépendance qui devient très rapidement difficile à vivre pour le partenaire... Mes réactions explosives dues à ma crainte de l'abandon le font fuir un peu plus." Rachel.

     C'est dû à des difficultés à faire confiance (en soi et en les autres), une hypersensibilité particulière, une impulsivité et une incapacité à gérer les émotions. Avec de l'aide et du travail, les individus à TPB s'en sortent. Leur passé peut n'être pas leur présent et leur futur peut s'éclaircir.

 

     3/ La suite bientôt...