N.,

     Tu as fini par le cracher, le morceau ! Et il est plutôt dur à avaler. Pire que si on m'attachait à une chaise, un entonnoir dans ma bouche pour me forcer à avaler un morceau de cadavre sanguinolant... Même si je l'avais bien deviné, d'après ton planning hyper-chargé et certains éléments de langage...

     Tu me souhaites de "gérer ma solitude" alors que tu as "rencontré une femme depuis 2 ou 3 semaines et qu'il est possible que  vous puissiez faire un bout de chemin ensemble" (je cite) !

     Quand tu m'avais écrit "il est fort possible que je rencontre une autre femme"... c'était déjà fait, pas vrai ?

     Tu la connaissais depuis ton déménagement ? C'est avec ton site de "rencontres amicales" ? Ou c'est la mère d'une petite copine de ta fille ? Je ne veux pas être indiscrète, mais c'est si rapide que j'ai besoin de comprendre. (Mais si, j'aimerais être indiscrète : est-ce qu'elle, tu peux la soulever dans tes bras comme une plume ? Est-elle blonde ? Sait-elle te donner autant de plaisir que moi ? Est-elle belle ?  Est-elle végétarienne ? A-t-elle des enfants ?)

 

     Je suis soufflée.

     Toi, si maladroit avec les femmes, tu m'as déjà remplacée ! Elle avait des vues sur toi avant et c'est ce qui t'a donné le cran - enfin - de me quitter, non ? Tu dis que "ça n'était pas prévu, que ça te fait plaisir et peur en même temps". Tiens, ce sont les mots que tu employais quand on s'est rencontrés pendant nos procédures de divorces respectifs... L'histoire se répète !

 

     Je suis sous le choc.

     Et tu écris dans ton dernier mail que tu penses "avec nostalgie aux bons moments avec moi" ! C'est pas un peu hypocrite, ça ? Et tu dis que tes week-ends sont bien remplis, que tu ne trouves pas le temps de tout faire (bah tu m'étonnes) !

 

     Tu l'as trouvée, donc, la mère que tu cherchais pour ta fille ?! Mon sms avait tout bon... je devrais peut-être demander la moitié des sous de la vente de cette p** de baraque de m**, puisque j'y ai droit, par compensation morale. Parce que là, c'est fort à avaler ! À moins que tu ne décides de transférer ce projet avec ton amoureuse toute neuve ?

     Tu vas peut-être y arriver, à ce que je sois en colère contre toi ! Et "tu ne souhaitais pas m'en parler pour ne pas me blesser, et car c'est encore très récent".

 

     Je te souhaite d'y arriver avec elle. Le pire, c'est que je souhaite ton bonheur, en plus. Une petite vie bien tranquille comme tu les aimes.

     La curiosité me dévore : es-tu amoureux d'elle comme tu dis l'avoir été de moi (prodigieusement, éperdûment, on avait inventé un monde de mots...) ? J'aimerais bien voir son allure. Jeune ? Petite ? Moche ? La poitrine arrogante ?

 

     Oui, je sais, c'est c** comme réaction. Mais humain. tellement humain.

     J'ai renversé mon thé sur mon ordi et je ne vois plus rien à travers mes larmes de rage.

 

 

Oléron

 

                     Tchin, tchin, à la santé de ton amour tout neuf !

 

          Je vais aller courir pour évacuer ma colère, ça ira mieux après...