Yoga

 

 

     Mon prof de yoga nous a bien expliqué que le yoga est plus souvent féminin que masculin. Bon, je pensais n'y trouver que des femmes, mais il y avait quand même deux hommes dans mon premier cours de yoga. IL nous a demandé de nous poser la question : pourquoi sommes-nous là ? J'avais déjà ces réponses en moi : je veux apprendre à me canaliser, contrôler mes émotions et calmer le petit hamster qui tournicote sans arrêt dans ma tête.

     D'après le prof, les hommes qui font du yoga sont des hommes qui assument leur part de féminité. Cette part ne sautant pas aux yeux : aucun signe extérieur de féminité pour ces deux-là.

     La part féminine des hommes serait, d'après certains ouvrages, la sensibilité. Ce ne serait pas seulement le fait de savoir cuisiner ou repasser leurs chemises, la collection de vêtements ou de produits d'hygiène de leur salle de bain...

 

     La part masculine des femmes, ce serait quoi, d'après vous ?

     J'ai cherché un peu sur le sujet...

 

     Un premier point aborde la langue. Moi, j'assume assez bien mon côté "docker" au niveau vocabulaire. Le plus souvent entre filles, d'ailleurs ! Cela pourrait aussi être un aspect masculin que de regarder les fesses d'une autre fille ou de parler de sexe, paraît-il... Alors, parmi mes copines, il y en a pas mal avec des aspects masculins ! On trouve aussi le fait de sortir les poubelles, d'après certaines lectures. Mais alors, toutes les filles qui vivent seules ont un côté masculin en matière de poubelles ! Je suis donc hyper masculine, d'après les critères précédents.

     La part masculine des femmes serait aussi liée au fait de n'avoir besoin de personne pour monter un meuble, changer une roue ou résoudre un problème informatique. Cela fait remonter en flèche ma part féminine.

     Le top de la femme qui sait allier sa part féminine et sa part masculine, serait, d'après les auteurs, la femme qui monte un meuble en mini-jupe et talons aiguilles. La bonne blague ! On peut aussi la visualiser en train de changer une roue en guépière transparente, si on veut être en accord avec leur vision - quelque peu - réductrice !

     Je rends l'antenne sur ces idées délirantes et je vous laisse vous amuser dans les commentaires. Je vous lirai avec plaisir après avoir sorti mes poubelles en nuisette à dentelles... yerk, yerk, yerk (rire sardonique)...