N'allez pas croire les gens qui disent chanter pour eux. On ne chante pas pour soi ou pour sa glace. On écrit, on joue, on danse, on peint, on gueule pour jeter des passerelles entre les autres et soi. 

 

 

Lettres

 

    

     C'est pour ça que j'écris : j'ai quelque chose à dire aux autres. Et j'espère qu'ils m'entendent. J'en ai noirci, des petits carnets, des cahiers à spirales et des feuilles volantes. Des lettres, des coups de gueule, des témoignages, des coups de cœur, des bouts de romans où les héros meurent dans d'atroces souffrances.

     Et un jour, j'ai commencé à bloguer... Avec quelques pauses et un changement de direction...

     Voyage à divorce land, m'est devenu indispensable. La-fille-du-Bilan avait appelé ce blog mon "espace de liberté" lorsque j'avais évoqué les thématiques. Souvent, j'écris 3 ou 4 sujets à la suite. Tous les jours (ou toutes les nuits). Pendant une semaine. Puis plus rien pendant 10 jours. J'aime avoir plus d'une dizaine de sujets écrits à l'avance. Et petit à petit, je publie, après avoir relu. Il m'arrive de changer deux ou trois mots, quand je me trouve trop virulente ou que mes propos me paraissent trop crus osés... Mais la plupart du temps, je publie sans toucher à rien. Je rajoute 2 ou 3 éléments de mon quotidien, je cherche dans mes photos l'illustration adéquate, et ça m'amuse quand je sais que les lecteurs ne verront pas le rapport mais moi, si.

     Certaines personnes m'accompagnent depuis les premiers mots de ce Voyage à divorce land. Ils se sont en quelque sorte attachés à moi et ils sont devenus des compagnons de route. Certain(e)s ont fait office de GPS, de soutien, de boussole... Sur l'autoroute du divorce où j'ai assumé les excès de vitesse, les lits petites routes de campagne où je me suis perdue, les ornières chemins de terre où je me suis embourbée... D'autres personnes ont disparu, j'en regrette certaines. Une en particulier (tu le sais, ma Grande).

     Mais j'ai compris une chose : je ne donnerai pas plus le lien à un homme de ma vraie vie. (Tout ce qu'il a lu a pu se retourner contre moi).

     Trop dangereux.

     Bombe à retardement sans code de désactivation.

 

     Cet espace de liberté est libre parce que je suis à nouveau libre. 

(Je n'osais plus trop délirer sur les fantasmes sachant que mon mec lisait, lol !)

 

Leïla Huissoud - La Niaise [Clip Officiel]

               La niaise voudrait pas virer conne
               Ça tient en peu de subtilité.
               Il paraît qu'à trop croire en l'homme
               Y en a quelqu'une qui se font baiser.
                                 ***
               Tu l'imagines, ma petite gueule ?
               Le sourire paumé en chemin
               Parce que ça plaît plus à personne,
               Quand la gosse se change en chien
               Et que le chien grogne.

 

 

            Libérée, délivrée. Plus que jamais...