Salut, toi.

 

     Nous nous sommes revus en soirée. Tu étais accompagné. Pas moi. Une blonde anorexique, perchée sur des talons de 12 cm s'accrochait à ton bras. Elle était sublime, avec son air constipé et sa taille de moustique moulée dans un fourreau noir. J'ai hésité entre lui offrir un microlax ou un Triple cheese bacon pour éviter qu'elle ne tombe d'inanition.

     J'ai regretté d'avoir misé sur le confort - jean / ballerines - pour danser toute la nuit avec mes vieilles copines. Je me suis sentie moche.

     Tu m'as regardée longuement. Avec le même petit sourire qu'autrefois. La fossette gauche plus marquée. Ta conquête est partie au bar. Tu m'as glissé à l'oreille que j'étais toujours aussi belle. Je t'ai conseillé de prendre un rendez-vous en urgence chez l'ophtalmo. Non, tu n'as pas changé, tu es toujours aussi belle, et aussi drôle. Je me suis sentie rougir et je n'ai rien eu à rétorquer. Tu es resté le seul à me rendre muette. Ton souffle dans mon cou m'a donné un petit frisson dans le bas du dos.

     Tu as pris un peu de ventre, toi. Tes joues sont moins creuses. Tu as dû continuer la muscu, tes biceps explosent dans ton petit pull noir. Tu devrais choisir la taille au-dessus. Tu es toujours aussi canon, mais ne rêve pas, aucun risque que je te le dise. La barbe qui te mange le visage est poivre et sel et ça te donne un air plus sérieux. Tes 20 ans sont loin, Stéphane. Ton charme est pourtant intact.

 

     Danger : tous les voyants sont dans le rouge !

 

     Instinctivement, mue par un puissant réflexe pavlovien, j'ai mis en place le processus infaillible dans mon hémisphère gauche. Réciter le mantra en inspirant par le nez : "Interdiction-de-tomber-amoureuse-stop-danger-ne-pas-retomber-amoureuse-stop-danger-etc."

     Mon hémisphère droit était déjà en train de se demander si notre complicité au lit serait intacte après 10 ans. Moi qui croyais la partie droite de mon cerveau limitée à des activités basiques telles que regarder la télé, reconnaître ma mère à 2 grammes par litre de sang ou lire une carte.

     L'hôte de la soirée et moi avons bu ensemble quelques verres - de trop - et on s'est bien défoulées sur nos déboires sentimentaux. Ma vieille copine de collège. Tu en as eu, des hommes, dans ta vie. Moi, à côté, je suis une oie blanche. Mais une oie de Noël. Dodue et luisante à souhait. Célibataire depuis 6 mois, la dinde. Elle a pris 6 kilos. Boulotter devant sa télé est devenue l'essentiel de son activité post-boulot.

     Demain, c'est décidé, je reprends le running. ET rendez-vous chez ma coiffeuse, aussi.

 

     Danger : tous les voyants sont dans le rouge !

 

     Mon dieu, Stéphane, mais qu'est-ce que t'avais besoin, de me glisser ton numéro de portable sur un post-it, en m'embrassant dans le cou ? Pendant que ta blonde dansait juchée sur ses talons vertigineux. Merci Britney Spears.

    Flottant à 20 cm du sol, je suis rentrée chez moi avec des paillettes dans les yeux en souriant bêtement.

 

   

Utilisée BlogLac (3)

 

                         Danger : tous les voyants sont dans le rouge !