Marche pour le climat / Marche pour l'égalité

    

         climat 2

 

     Combien étaient-elles, parmi les manifestants, à brandir leurs pancartes, à Paris en mars, ces émules de Greta Thunberg, à la bouille d'ange et au regard dur ? Et combien étaient les mères à être si fières de la détermination de leurs filles ? Elles se sont amusées des slogans : "Les calottes sont cuites" ou "La fonte des glaces, c'est que dans le pastis"... Elles ont été plus étonnées devant les panneaux à caractère sexuel comme celui d'une toute jeune fille : "Bouffe mon clito, pas le climat !"

 

                             climat

 

     Ah oui, nous, en 1986, on était d'une violence contestataire ultra soft avec nos "Devaquet, au piquet !"

     On a pu aussi lire ""Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" tandis qu'un des slogans entonnés à tue-tête clamait "Je suis aussi chaude que le climat". Moi, ça m'a bien fait rigoler, certaines de mes nièces en faisaient partie. 

     Les filles ont été bien plus virulentes que les garçons, là. En même temps, "Bouffe ma ..., pas le climat", ça n'aurait peut-être pas eu la même résonnance à l'ère MeToo.

     Les filles, de nos jours, peuvent avoir un côté provoc' et vulgaire pour revendiquer l'égalité. Mais n'est-ce pas la même problématique que celle de notre adolescence, où l'on parle haut et fort parce qu'on crève de trouille à l'intérieur ? Zones humides et mystérieuses où l'on a peur de se perdre...

     Enfin le slogan le plus fédérateur était "Nique pas ta mer". La génération Climat est osée, crue, mais pas ingrate envers les Mamans !