Le look :

     Quand je bosse, je sors mes vêtements la veille pour gagner du temps le matin. Vieille habitude. Je calcule selon un algorythme complexe, tenant compte du programme de ma journée et de la météo : éviter la jupe pour la gym, éviter les ballerines s'il doit pleuvoir, éviter le jean/sweat pourri si j'ai une sortie nocturne sans avoir le temps de repasser par la case départ.

     Mais je gagne 5 mn le matin pour en perdre 15 le soir, parfois... Surtout si je me change à la dernière minute parce qu'un imprévu se rajoute.

     Allez, j'improvise !

 

     Le planning :

     Mon planning était - c'est du passé - rempli à l'avance. Je savais si j'allais sortir le week-end et où, je savais quand j'irai à la piscine, je savais où et quand auraient lieu mes prochaines vacances, je savais avec qui j'allais dormir le soir...

    

     18h30, sortie de boulot. Sms à une copine :

- Tu fais quelque chose, ce soir ?

- Non, et toi ? On sort ?!

    Allez, on improvise ! Trois heures après, nous voilà prêtes à refaire le monde, de façon imprévue, dans un bar de bikers. Et à enchaîner sur une piste de danse avec nos baskets et un schweppes-agrumes.

 

     Les rencontres :

     J'improvise, ça veut dire être en freestyle avec les copines mais aussi avec les hommes. C'est échanger nos portables avec une fille avec qui on a bien accroché et la retrouver en soirée deux jours après. C'est organiser le week-end en 3 sms avec nos copines. C'est dîner au resto avec un homme sans se projeter dans un mur ou dans ses draps.

     La meilleure façon de ne pas souffrir, c'est de savoir où on met nos baskets. C'est aussi la meilleure façon de s'ennuyer. On va éviter de voir l'amour comme une petite entreprise, avec entretiens d'embauche, ruptures conventionnelles, CDD non renouvelables ou CDI après période d'essai avec notre crush du jour.

     On va prendre ce qu'il y a à prendre, en plaçant la légèreté au cœur du dispositif, parce que c'est ce qui compte : aller au bout de l'histoire, qu'elle dure une nuit ou mille.

 

Grotte Murol

 

                                  Allez hop, place à l'improvisation !