Aimer, c'est donner.

Se donner... mais pas trop pour ne pas se perdre...

Elle est où, la limite d'une ombre ?

 

Aimer, c'est donner.

Donner du temps. Être là pour l'autre. Juste pour lui. Laisser des creux dans le planning. Etablir des priorités. Hiérarchiser son temps. Ne pas être avare de son temps. La quantité est moins importante que la qualité, certes, mais trop peu, c'est parfois égal à rien. (Oui, je sais, j'ai une conception particulière de l'arithmétique).

 

Aimer, c'est donner.

Donner des mots. Des mots doux et légers. Des mots sincères qui tintinabulent au creux de l'oreille de l'autre.

 

Aimer, c'est donner.

Donner de l'énergie. Donner des envies, des projets, des désirs. Donner un avenir. Un futur qui se construirait à deux.

 

Aimer, c'est donner.

Donner des preuves. Des petits gestes, des actes symboliques. Pas des cadeaux onéreux. Juste de petites attentions qui s'enrouleront autour de notre âme, la parant de mille couleurs. Plus efficace que des bracelets s'enroulant autour des poignets.

 

Angles (2)

 

L'amour a besoin d'actes. Bien plus que de mots.

 L'amour est un don. Pas un prêt sur 15 ans avec un taux d'intérêt exorbitant...

Pas de banque pour trouver et conserver un amour. Si le cours de l'amour s'effondre, c'est un bout de soi qui s'en va et il faut reconstruire son capital-amoureux.