Voyage à divorce land

18 avril 2018

Bilan de santé.

 

 

Vous le savez, cela ne va pas fort en ce moment.

Je suis limite à cloche-pied (oui, oui, ça m'a fait rire de te lire !) depuis 3 semaines. Médecin, radio, anti-inflammatoires, kiné, podologue... Je suis prise en mains (enfin en pieds !) mais ça va durer encore entre 4 à 6 semaines.

Je suis privée de défoulement sportif et ça me monte à la tête : je suis une boule de nerf... Souffrir est usant sur le plan mental, surtout quand la douleur lancinante me réveille la nuit et que je suis obligée de rester "tranquille" avec une poche de glace pendant que d'autres s'éclatent à vélo, à pieds ou autrement...

 

 

L'anecdote amusante de l'histoire, c'est la réaction du podologue postural à la première rencontre, sans que je ne lui ai rien raconté de ma vie.

Je suis montée pieds nus sur une plaque et l'image de mes appuis plantaires est apparue en couleur sur son écran.

"Vous êtes penchée vers l'avant, tout votre corps va en avant, vos appuis sont marqués sur l'avant alors que normalement cette zone ne doit pas être en rouge. Votre centre de gravité n'est plus équilibré. Je ne connais pas votre vie mais on sent que vous avez dû lutter et lutter pour aller de l'avant..."

Incroyable, comme le corps nous trahit...

 

 

Penchée

 

Oui, je suis en lutte pour aller continuellement de l'avant : un divorce, un déménagement, une reconversion professionnelle où je me dois me bagarrer pour obtenir un financement... et j'en passe. Je ne cesse d'être en lutte. Et aussi contre moi-même.

 

Le fait d'être penchée vers l'avant étire mes chaînes postérieures, et au bout d'un moment, le corps dit stop. Par la douleur. Je ne me suis sans doute pas écoutée, j'aurais dû réagir avant, mais me culpabiliser ne servira pas à me guérir.

Des semelles spéciales vont sans doute faire évoluer mon centre de gravité mais le podologue m'a conseillé de trouver ce qui peut me détendre...

Pour me détendre, j'ai besoin d'aller courir, marcher, nager, pédaler mais à cloche-pieds et en grimaçant de douleur, pas facile. Je tente les postures de yoga, la méditation de pleine conscience, la sophro, mais je ne suis pas douée. Par ailleurs, je n'ai plus aucune inspiration créative, en ce moment... Du coup, je rumine et je déprime et mon entourage ne m'aide pas, on peut le dire. Il y a des gens qui t'enfoncent au lieu de te porter vers le haut.

Bref.

Oui, ça sert aussi à ça, la blosphère, à se défouler par les mots...

 

 

Posté par CreaPascale à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

03 avril 2018

"3 kifs par jour"

 

Je sais bien que je ne suis pas douée pour le bonheur, mais j'y travaille.

3 kifs par jour et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur : c'est le titre d'un livre de Florence Servan-Schreiber, que je viens de lire.

Croire en soi et croire aux autres, se donner la permission d'être humain, optimiser son optimisme, se récompenser, ne pas oublier son corps, écrire pour avancer... plein de bonnes et louables idées... notamment celle de noter sur un carnet 3 kifs par jour, 3 moments de grâce, 3 instants de plaisir.

 

Nuage

 

 

J'ai décidé de commencer ça : dégager le positif de ma journée.

Par exemple, admirer un nuage, caresser le chat qui ronronne, lire au soleil, prendre mon petit déjeuner en paix...

Mais parfois, trouver 3 kifs, c'est mission délicate. Surtout quand on en a "plein le dos" ! J'oscille entre la lombalgie, la tatalgie, le début de sciatique ou la cruralgie, sympa, aussi. Heureusement, j'ai trouvé ici un bon kiné, du style à répondre : ok, venez dès ce soir, alors !

Du coup, je passe pas mal de temps allongée à ruminer de bien sombres pensées. Pas trop de kifs, là !

Des jours meilleurs à venir, on va dire.

 

Pensez à trouver 3 kifs par jour et si le coeur vous en dit, venez les partager, un bon kif est un kif partagé selon l'auteur...

 

Posté par CreaPascale à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mars 2018

La colère est mauvaise conseillère...

 

Vous est-il arrivé de dire ou de faire des choses regrettables lors d'une colère monumentale... ?

Je suis sûre que oui.

 

 

Chauvigny (2)

 

 

Une femme blessée peut devenir lionne en furie...

V. a découpé toutes les chemises de celui qui lui avait annoncé la quitter.

B. a jeté par la fenêtre toutes les affaires de celui qui l'avait abandonnée.

S. a fracassé toute la vaisselle de mariage en la jetant au sol, pièce après pièce.

N. a cru se venger d'une trahison avec son meilleur ami.

T. a fait croire à une alerte à la bombe dans le resto où son amoureux dînait avec la suivante.

L. a brûlé toutes les photos, les souvenirs et les lettres d'amour dans un feu de joie et a mis le feu au cabanon de jardin.

 

D'autres encore ont pleuré, hurlé ou se sont roulées en boule avec l'envie de mourir.

Mais de nombreuses femmes ont relevé la tête et décidé de poursuivre leur route, seule. En se disant que ce chagrin d'amour passerait, lui aussi.

Et la vie continue...

 

 

Mais parfois la colère est salvatrice.

La crise peut parfois être surmontée. Il ne faut pas avoir peur des mots, entre tempêtes et ouragans. Si on craint le point final à chaque désaccord, cela devient invivable.

Il faut parfois oser libérer sa colère pour être enfin écouté. Si c'est bien Lui qui sera notre Demain, il ne peut pas devenir un Hier...

 

Il faut parfois décider de regarder la fleur de lotus à la surface plutôt que la vase au fond de l'étang, enterrer la tronçonneuse de guerre et savourer la chicha de la paix retrouvée...

 

Posté par CreaPascale à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2018

On avance, on avance...

 

G

 

Il faut y croire et s'accrocher à ses projets...

Mon deuxième stage de quinze jours en résidences services seniors s'est bien passé, j'ai eu beaucoup de retours positifs (mais qu'est-ce qu'ils ont, tous, à me trouver souriante ?).

J'ai rencontré des personnes en légère perte d'autonomie, d'autres en baisse de capacités physiques, avec un tremblement ou un début de handicap. J'ai animé des séances axées sur les loisirs créatifs, bossé sur une soirée Saint-Patrick (c'est bien la première fois que je la fête !) où j'ai joué les serveuses-animatrices, échangé sur tout un tas de sujets, beaucoup plaisanté, posé des tonnes de questions au personnel... Bref, un stage animé !

Je ne vous oublierai pas, vous qui m'avez encouragée et qui m'accompagnez sur le chemin...

Monsieur F., ancien instituteur de 95 ans, passionnant, collectionneur de calendriers et calé en généalogie.

Madame L., ancienne "tailleur pour homme", émouvante, arrivée depuis 8 jours suite au décès de son mari, avec qui j'ai beaucoup échangé et qui m'a embrassée comme sa fille.

Monsieur F., ancien animateur blagueur avec qui j'ai beaucoup ri.

Monsieur et Madame B., toujours avec un mot gentil pour moi.

Et tant d'autres...

 

Merci, F., ma tutrice de stage, pour ton écoute et ta bonne humeur. Merci aussi pour tes commentaires sur mon bilan de stage, ça fait plaisir de lire "à l'écoute des résidents, très bon relationnel, dynamique et très souriante, organisée, on sent sa motivation pour ce métier".

 

Prochain stage en avril-mai, en EHPAD, avec une animatrice que j'ai rencontrée et avec qui on avait parlé une heure et demi... Une personne passionnée par son métier et qui a beaucoup à m'apporter.

 

En parallèle, je monte mon dossier de financement avec pôle emploi pour la formation à la rentrée prochaine. Rien n'est gagné, mais ma conseillère semble enfin de mon côté au lieu de me dissuader d'entreprendre cette reconversion... Je rassemble toute la documentation possible et les courriers pour prouver que je suis faite pour ce métier (elle m'a dit : ça, votre motivation, on la sent !!) et qu'il existe des emplois pour moi si on veut bien me financer une partie de la formation... Le reste sera pour moi, a priori.

 

On avance... On y croit...

 

Enfin, j'essaie de taire mon pessimisme...

Et d'écouter mes parents : "tu verras, ça va finir par payer, tous tes efforts !"

 

 

 

Quant à mon humeur du jour, autant elle avance sur le plan professionnel, autant sur le plan privé, un océan d'incompréhension et de rancoeur la submerge, alors je vais éviter d'en parler... Je noircis mes petits carnets sombres et le jour où ça explosera, ça sera sans doute violent...

Posté par CreaPascale à 14:17 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2018

Blog au ralenti...

 

Actuellement en recherche de future nouvelle vie professionnelle, en recherche de contacts professionnels, en recherche de financement - que Pôle Emploi me refuse - pour ma future formation de septembre... ce blog va tourner un peu au ralenti.

Le temps libre restant est consacré au sport (vélo, footing, natation, gym... besoin de me défouler pour rester calme... heu... ça veut dire quoi, calme ?), à la sophrologie (retrouver ma paix intérieure...), à la reprise des projets créatifs (la sorcière reprend une forme de fée par moment - courts moments !), à la lecture orientée (L'art-thérapie, L'Alzheimer pour les nuls, Comment booster sa mémoire, ...), à la réflexion (Qui suis-je ? Où vais-je ? Que garder de ma vie ? Comment me libérer du passé ? etc...) et accessoirement aux gens qui m'entourent (les pauvres !), à la cuisine (mais qu'est-ce que je vais bien faire à manger ce soir ?!), au ménage, aux courses (Mais où est donc passée ma baguettte magique ?!), etc...

 

Merci de continuer à me lire...

 

Géographie

De quels pays se connectent vos visiteurs pour accéder à ce blog ? Note : Ces données sont limitées aux 100 derniers accès de ce blog.
 PaysVisiteurs% 
France France 48 48  
États-unis États-unis 19 19  
Belgique Belgique 14 14  
Canada Canada 4 4  
  N/A 4 4  
Suisse Suisse 4 4  
Algérie Algérie 2 2  
Liban Liban 1 1  
Sénégal Sénégal 1 1  
Royaume-uni Royaume-uni 1 1  
Martinique Martinique 1 1  
Tunisie Tunisie 1 1  

 

 

 

G

 

En stage pour 15 jours, je vous tiendrai au courant de mon évolution dans le milieu de l'animation en Résidences Services Seniors. Je vous dis à bientôt !

 

 

Posté par CreaPascale à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2018

PMSMP (hé, hé, un titre bien accrocheur, ça !)

 

 

Mes recherches actuelles...

J'arrive à la fin de mon bilan de compétences et je m'oriente vers le métier d'animatrice en gérontologie. Je multiplie les appels, les rencontres et à présent les stages.

 

A

 

J'ai fait un stage "PMSMP"(Période de mise en situation en milieu professionnel), en maison de retraite médicalisée avec unité EHPAD, qui s'est très bien passé. J'ai vécu des moments émouvants, surprenants, et toujours enrichissants. Je n'oublierai pas certains regards quand les mots ne sont plus là, certaines mains qui se sont agrippées à la mienne, certains fauteuils roulants où j'ai transporté des gens déjà presque éteints, certains mots gentils qui m'ont été adressés.

Merci Madame B., pour votre sourire constant et votre regard perdu.

Merci, Madame T., pour vos moments de lucidité extrême entre deux épisodes de retour vers le passé.

Merci, M.D., pour votre énergie à tout petits pas.

Merci, Madame G., d'avoir tant ri quand je vous ai tendu par erreur une feuille de chants, vous qui êtes malvoyante.

Merci, Madame P., de votre patience pendant que je me bagarrais avec les cale-pieds récalcitrants de votre fauteuil roulant.

Merci, Madame A., pour vos compliments sur mon sourire, je suis heureuse qu'il ait été communicatif.

Merci à vous toutes et tous pour cette belle expérience.

 

Je souffle un peu cette semaine, je passe un entretien et des tests de positionnement en fin de semaine pour une éventuelle formation à la rentrée et je commence le 5 mars un stage de 15 jours en Résidence services Seniors, avec des gens autonomes ou en légère perte d'autonomie.

Une nouvelle expérience pour confirmer mon projet professionnel. Je serai un peu absente de la vie virtuelle, la vraie vie va être riche !

 

Posté par CreaPascale à 16:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 février 2018

Il y a une question dans "Je t'aime"...

 

Merci JJG, de l'avoir si bien dit....

 

Vassivière

 

- Je t'aime.

- ...

- ?

- ...

 

Un peu plus tard...

 

- Tu sais, quand quelqu'un dit "Je t'aime", souvent on répond par "Moi aussi".

- Quand tu m'as dit "Je te déteste", j'ai répondu "Pas moi".

- Tu sais très bien que j'ai dit ça parce que j'étais en colère...

- ...

 

Plus tard encore...

- Alors ça veut dire que tu ne m'aimes pas ? Ou plus ?

- Je n'ai jamais su mentir. C'est un vrai problème, chez moi... Comme quand quelqu'un fait un plat qui n'est pas bon, je suis toujours incapable de dire que c'est bon...

 

Quelle est la conclusion selon vous ?

- Il ne l'aime pas.

- Il l'aime.

- Il ne l'aime plus.

- Autre réponse.

 

Cochez la mention adéquate...

 

PS : stage en maison de retraite, à partir d'aujourd'hui... Je vous raconterai quand je serai redescendue d'un autre univers...

 

Posté par CreaPascale à 16:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2018

Les bienfaits insoupçonnés de l'amour. Celui qu'on fait (suite)

 

5/ C'est bon pour le coeur !

Des chercheurs britanniques ont démontré que le fait de faire l’amour au moins 2 fois par semaine diminuerait le risque de crise cardiaque chez les hommes.

Cette étude a été publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health.

Je cite mes sources, n'allez pas croire que j'invente !

6/ Le sexe permet de brûler des calories (le divorce aussi, mais on n'en parle pas, c'est moins glam !)
Le sexe, une activité physique comme les autres ? Eh oui, les études ont même donné des chiffres : pour une personne pesant 68 Kg, 20 minutes de sexe brûleraient 96 calories.
Le sexe "sollicite tous les muscles", fait beaucoup "bouger le corps" et améliore l’endurance et la performance physique.

Grotte

7/ Faire plus l'amour pour gagner plus (ça, les politiques n'en parlent pas !)

Faire l’amour et… salaire…

On ne pense pas qu’il puisse y avoir un lien et pourtant, pour les chercheurs, c'est possible.

Des chercheurs de l’Université d’Anglia Ruskin (Etats-Unis) ont mené une étude portant sur la courbe des salaires et la fréquence des rapports sexuels sur un échantillon de 8000 personnes.

Le résultat de leur étude est surprenant : les personnes ayant au moins 4 rapports sexuels dans la semaine, toucheraient un salaire plus élevé. A contrario, les personnes ayant une faible activité sexuelle gagneraient moins.

Il existerait donc une relation entre le salaire et le fait de faire l’amour régulièrement. Les chercheurs ont toutefois émis certaines réserves quant à l’interprétation de ces résultats.

Soit les personnes gagnant plus ont plus de conquêtes et donc plus de rapports sexuels, soit les personnes ayant plus de rapports sexuels sont plus efficaces dans le travail et réussissent mieux en milieu professionnel.

Dans les deux cas, salaire et sexe rimeraient ensemble…

 

Ouais, bah ça, c'est n'importe quoi, non, rassurez-moi ?! 

 

 

8/ Le sexe pour sauver son cerveau.

Selon une étude américaine, au cours de l’orgasme, il y aurait une augmentation du flux de sang dans le cerveau. Cela favoriserait une meilleure oxygénation et donc une meilleure activation de tout l’ensemble du cerveau, ce qui améliorerait les facultés intellectuelles.

 

J'en ai déjà parlé, comme d'une méthode pour éviter l'alzheimer, dans ce blog.

C'était là : http://girlydivorce.canalblog.com/archives/2017/01/06/34766324.html 

C'est un sujet qui m'inspire, faut croire...

Je vais faire dès lundi des stages en maisons de retraite non médicalisées et en EHPAD, je sens que ça va être rock'n roll (non, promis, je vais rester sage !)

 

 

Posté par CreaPascale à 11:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 février 2018

Les bienfaits insoupçonnés de l'amour. Celui qu'on fait.

 

Porte Richelieu

 

Rappelez-moi de ne jamais donner le nom de mon blog à mes parents...

 

 

1/ Pour vivre vieux, n'oublions pas le sexe.

Selon une étude effectuée au Pays de Galles, les hommes qui ont au moins 2 rapports sexuels par semaine auraient moins de risques de décès liés à des attaques cérébrales ou des crises cardiaques.

L'espérance de vie s'allonge avec un nombre fréquent de rapports sexuels !

 

2/ Un analgésique naturel : le sexe !

Pendant l’orgasme, le corps produit des hormones du bien-être, qui vont diminuer la sensibilité à la douleur : l’ocytocine, la dopamine et l’endorphine. Ces petites hormones sympathiques ont un pouvoir analgésique : nos douleurs (modérées) s'en trouveront diminuées.

Selon une étude, lors de l'orgasme, le seuil de tolérance de la femme à la douleur augmenterait de 75%. Mais comment ont-ils pu mesurer ça ?!

"C'est bon à savoir pour les femmes souffrant de migraines (!), de douleurs menstruelles, d’arthrite"…

 

3/ Le sexe, stimulant du système immunitaire.

Les rapports sexuels déclencheraient une production d’immunoglobuline A (un anticorps dont le taux augmente à plus de 30% chez les personnes sexuellement actives) et de globules blancs (cellules de défense de l’organisme), qui attaqueraient les cellules infectées par les virus. Halte aux grippes et autres rhinopharyngites !

Le sexe favoriserait aussi la production d’antihistaminiques (un rapport avec se rouler dans le foin ?).

L'activité sexuelle diminuerait aussi les risques de cancers.

Selon certaines études, plus de 5 éjaculations par semaine protègeraient un homme d’un cancer de la prostate.

Les femmes sexuellement actives seraient mieux protégées du cancer du sein (Mais si, chéri, laisse-toi faire, c'est pour lutter contre mon futur cancer du sein)...

 

4/ Le sexe qui rend costaud !

La quantité de testostérone libérée lors des rapports sexuels favoriserait le développement de la masse musculaire et améliorerait la densité osseuse. En voilà un argument de poids, pour ces messieurs !

 

 

Bon, si votre chéri(e) a tout le temps la migraine ou le trop-plein-de-boulot-de-stress-tu-comprends, voilà des arguments pour le convaincre. Et dans convaincre, il y a ... vaincre.

 

 

                  .... à suivre....

 

 

Posté par CreaPascale à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2018

Les fous-rires inattendus.

 

J'ai eu ma crise.

Oui, ça m'a pris un samedi, en plus.

Je n'avais pas le moral. J'avais envie de me trouver jolie dans une glace, envie de faire la fille...

J'ai décidé de choisir une tenue pour mon futur rendez-vous. Un nouvel entretien avec une responsable de l'animation dans un EHPAD.

Je suis entrée dans un magasin en respirant par le ventre. Plein de monde, des mères et leurs filles, des femmes seules, des copines, quelques hommes, aussi, qui accompagnaient en râlant leur dulcinée...

J'y ai consacré une heure. Moins de cinquante euros. J'ai essayé une robe, un manteau, un soutien-gorge de sportive et deux pulls. Du noir, du gris, des trucs doux. J'ai essayé un manteau rouge-bordeaux, mais il avait un défaut. Du coup je n'ai pris que du noir et du gris, comme mon âme ce jour-là, je suppose. Moins 70 % ou moins 50 %. J'ai pris le lot. Si mon coeur avait pu aussi être à - 70 % de son poids, j'aurais pu me sentir légère...

Mais quel intérêt de vous raconter ça ?

 

Juste pour le final. J'ai failli tout reposer en voyant la queue monstrueuse aux caisses. Heureusement que je ne l'ai pas fait !

Derrière moi, une mère et sa fille de 7 ans environ. Elle regarde les porte-monnaies et dit à sa mère :

"Il est beau, celui-là, hein, Maman ?"

La mère la voit venir : "Oui, il est beau, mais tu en as déjà deux !"

"Oui, mais ils sont trop petits, je ne peux pas mettre ma carte vitale dedans !"

Là, on a commencé à se regarder en souriant, la mère et moi... Puis c'est le fou-rire qui nous a pris toutes les deux !

On a vraiment bien ri, tandis que la petite fille nous regardait, un peu surprise... Jusqu'à ce que la vendeuse me dise "C'est à vous, Madame !"

J'ai repris mon sérieux légendaire et en partant, la mère et moi, nous nous sommes encore regardées en souriant. J'en rigole encore en l'écrivant. Il y a des gamines qui sont rigolotes, quand même.

 

P N

 

Un des "mots d'enfants" préféré chez moi, vient de mon aîné, à 3 ans, avant un départ en vacances.

- Il fait quoi, Papa ?

- Il fixe le coffre de toit sur la voiture.

- Le coffre de moi ?

 

 

Je vous souhaite une journée souriante !

 

Posté par CreaPascale à 09:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,