Ce ne sont pas des peaux de bilan, ni un bilan noir ou un bilan royal...

Mais un bilan de Compétences.

Pourquoi une Majuscule ? Mais parce qu'il faut que je me rappelle que j'en ai, des Compétences !

Le premier objectif de ce bilan qui m'est exceptionnellement payé par Pôle Emploi est de reprendre confiance en mes capacités. De me rappeler que je suis capable de faire autre chose que de récurer des sanitaires, faire germer des graines, tondre une pelouse, mâcher du papier ou gérer mes ados...

De la première séance sont ressortis 2 mots-clés : empathie et sacrifice.

De la deuxième séance : transmission, échange et animation.

Ces mots trouvent écho en moi.

 

Espana

 

Faire un bilan de compétences, ce n'est pas uniquement lister ses emplois divers et variés... C'est aussi pointer du doigt ses échecs, ses satisfactions, ses savoir-être, ses savoirs-faire. Cela amorce un chamboulement psychologique, aussi.

La-fille-du-Bilan a plein d'idées sympathiques, comme de donner à mes proches une liste de savoir-être tels que : puissance de travail, capacité d'adaptation, autorité naturelle, sens de l'efficacité... Ils doivent noter si cela me correspond, de pas du tout à tout à fait. J'ai bien sûr également réalisé l'exercice. Il y a des choses qui ressortent à l'unanimité, comme le manque de confiance en moi, le manque d'ambition, la spontanéité, la conscience professionnelle, la sensibilité, la fiabilité...

Mais pour certains savoir-être, on dirait que mes proches parlent de plusieurs personnes différentes... On en apprend sur soi et aussi sur les autres. La perception de moi est remplie de fossés ! Quand tout le monde met 4 et une seule personne met 1 à un critère, tel que faculté d'écoute, persévérance ou optimisme et joie de vivre, c'est plutôt étrange... Il faut croire qu'il y a des gens qui me connaissent bien mal ou me transforment... et pas en bien !

Etaler sur une table le parcours de sa vie laisse des traces. La-fille-du-Bilan est à l'écoute, bienveillante, et pleine d'humour. Elle me plaît bien et vice-versa, on sent qu'on va avancer toutes les deux. Elle y croit pour deux, pour le moment.

Elle considère mes activités de loisirs créatifs (entre parenthèses depuis un moment, certes !) et de blog comme des activités dont il faut faire ressortir les compétences acquises. Elle a tout compris en disant que la blogosphère, pour moi, c'est un espace de liberté. Sans pression.

Et c'est ce que j'aime.

 

 

                          ... à suivre...